Cinq choses à savoir
sur la négociation de FNB

Partager            
Télécharger l’article

Les FNB peuvent être un élément important de votre stratégie de placement. Voici quelques pratiques exemplaires pour les négocier efficacement.

1 Préférer les ordres à cours limité
aux ordres au mieux

Les ordres à cours limité permettent à l’investisseur de fixer le cours auquel il veut acheter ou vendre des parts de FNB, de sorte qu’il ne paiera pas un prix supérieur au prix préétabli ou ne recevra pas un prix inférieur à celui-ci. Les ordres à cours limité donnent la priorité au cours plutôt qu’à la vitesse d’exécution.

À l’opposé, les ordres au mieux (le type d’ordre exécuté par défaut par la plupart des courtiers) sont exécutés au cours courant du marché. Le prix obtenu correspond au « meilleur cours possible » offert sur le marché. Toutefois, il peut changer très rapidement, car la volatilité du marché et l’évolution de la liquidité peuvent avoir une incidence sur le cours courant du marché. Les ordres au mieux donnent la priorité à la vitesse d’exécution plutôt qu’au cours.

  Avantage Inconvénient
Ordre
au mieux
L’ordre est habituellement exécuté rapidement. Aucun contrôle n’est exercé sur le cours auquel l’ordre est exécuté.
Ordre
à cours limité
Un contrôle est exercé sur
le cours auquel l’ordre est exécuté.
Il est possible que l’ordre ne soit pas exécuté.

2 Éviter de négocier lorsque le marché est volatil

En période d’extrême volatilité et de très grande incertitude, les marchés peuvent afficher des fluctuations intrajournalières importantes. L’incertitude peut entraîner un accroissement des écarts acheteur-vendeur potentiellement nuisible aux rendements (ne pas oublier le point ci-dessus sur l’utilisation des ordres à cours limité). Les investisseurs en FNB devraient aussi éviter de négocier pendant les 20 premières ou dernières minutes de la séance de négociation. À ces moments-là, le marché est souvent particulièrement volatil, car les règlements et les modifications de l’offre peuvent avoir une incidence défavorable sur les écarts acheteur-vendeur.


3 Négocier les FNB de titres internationaux tôt dans la journée

Afin de réduire l’incidence de la volatilité, il est généralement préférable de négocier les FNB donnant accès aux marchés internationaux lorsque les marchés locaux où sont négociés les titres sous-jacents sont ouverts. Comme la valeur d’un FNB est fonction du cours de ses titres sous-jacents, les écarts acheteur-vendeur sont souvent moindres durant les premières heures de négociation de la journée au Canada, lorsque les marchés locaux où les titres sous-jacents sont négociés sont encore ouverts.

Lorsque les marchés locaux sont fermés, le cours des FNB internationaux a tendance à évoluer en fonction des événements survenant sur les marchés nord-américains. Il s’ensuit que les fluctuations importantes des marchés nord-américains sont susceptibles d’avoir une plus grande incidence sur le cours, puisque les investisseurs utilisent ce qu’ils y constatent comme un indicateur de ce qui pourrait se produire sur les marchés internationaux, ce qui peut faire augmenter les écarts acheteur-vendeur et la volatilité.


4 Penser aux conséquences avant
de négocier pendant les jours fériés
à l’étranger

De nombreux FNB dont les parts sont cotées au Canada détiennent des titres américains ou internationaux. Ces parts sont négociées tous les jours pendant lesquels la bourse canadienne est ouverte même si les titres sous-jacents ne le sont pas parce que la journée est fériée dans leur pays d’émission. Par exemple, lorsque les marchés américains sont fermés un jour férié, comme à l’Action de grâces, les parts des FNB qui sont cotées au Canada sont tout de même négociées. Toutefois, comme les titres sous-jacents ne sont pas négociés ce jour-là, les écarts acheteur-vendeur sont susceptibles de s’accroître.


5 Être au fait des annonces politiques et économiques à venir

Les marchés sont imprévisibles à court terme, et les annonces économiques importantes entraînent de plus fortes fluctuations des cours et, éventuellement, une augmentation des écarts acheteur-vendeur. Les titres négociés pendant la période qui précède immédiatement un événement géopolitique important peuvent être marqués par une grande volatilité.

Pour en savoir plus sur les avantages d’un placement dans un FNB, consultez votre conseiller financier.

Achat et vente de FNB

Les avantages et les inconvénients de
chaque type d’ordre

En savoir plus

Explication des écarts acheteur-vendeur des FNB

Learn More

En quoi consiste le rôle de teneur de marché dans la négociation des FNB ?

Que fait-il exactement ? Quelles sont ses responsabilités ?

En savoir plus

Pourquoi investir dans les FNB RBC ?

  • Solutions novatrices de qualité supérieure gérées par des professionnels
  • Rendements ajustés au risque attrayants
  • Investissez avec le plus grand fournisseur de solutions de revenu au Canada
En savoir plus

Le présent document a été préparé par RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. (RBC GMA) aux fins d’information uniquement. Il n’a pas pour objectif de fournir des conseils juridiques, comptables, fiscaux, financiers, liés aux placements ou autres, et ne doit pas servir de fondement à de tels conseils. Les renseignements contenus dans les présentes ont été puisés à des sources jugées fiables, mais leur exactitude ne peut être garantie. Veuillez consulter votre conseiller et lire le prospectus ou le document Aperçu du fonds avant d’investir. Les placements en fonds communs peuvent entraîner des commissions, des frais de suivi et des frais et dépenses de gestion. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leurs rendements antérieurs ne sont pas nécessairement répétés. Les fonds RBC, les fonds BlueBay et les fonds PH&N sont offerts par RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. et distribués par des courtiers autorisés.

® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada, utilisée(s) sous licence. © RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. 2017.