Présentateur

Dialogue

 

Début de la vidéo

 

Humain + machine

Gestion mondiale
d’actifs

 

 

Damon Williams

Chef de la direction

Toronto (Canada)

Damon Williams

Je crois qu’au sein de l’organisation, nous avons la conviction profonde que l’humain et la machine sont plus efficaces ensemble que séparément. Pour cette raison, nous essayons d’avoir des personnes intelligentes qui suivent des processus de placement éprouvés, de mettre à profit leurs talents grâce aux meilleurs outils disponibles, qui évoluent constamment, et de réinvestir dans ceux-ci pour continuer à offrir à nos équipes de placement les meilleurs atouts possible sur un marché qui est extraordinairement concurrentiel et l’est de plus en plus.

 

Dagmara Fijalkowski

Gestion mondiale Première vice-présidente, première gestionnaire de portefeuille,

Chef, Titres mondiaux à revenu fixe et devises

Toronto (Canada)

Dagmara Fijalkowski

La raison pour laquelle nous avons commencé à nous intéresser aux systèmes qui facilitent la gestion de fonds est que nous souhaitons vraiment cerner toutes les sources de risque dans le portefeuille. J’ai appris un dicton il y a longtemps à l’université : « Ce qui peut être mesuré peut être géré ». Et j’y crois sincèrement. Nous ne voulons pas être surpris par le rendement de notre fonds. Et c’est lorsque vous ne cernez pas tous les risques que vous pouvez être pris par surprise.

 

Habib Subjally

Premier gestionnaire de portefeuille et chef, Actions mondiales

Londres (Royaume-Uni)

Habib Subjally

Plusieurs choses reposaient sur le jugement auparavant, mais ce n’est plus toujours le cas. Maintenant, nous nous fondons sur des données et sur la science ; nous savons quel est le bon plan d’action. Comme mon épouse se plaît à me le répéter, la mémoire de l’être humain est une faculté qui oublie, mais les machines ont la mémoire longue. Par exemple, toutes les évaluations que nous avons réalisées au sujet d’une action au cours des dix dernières années et demie sont enregistrées dans une base de données. Nous pouvons donc la consulter et voir les décisions qui ont été fructueuses et celles qui ne l’ont pas été.

 

Bill Tilford

Chef, Placements quantitatifs

Toronto (Canada)

Bill Tilford

Il y a un concept en ingénierie qu’on appelle rapport signal sur bruit. L’information est de plus en plus accessible de nos jours et franchement, elle contient de plus en plus de bruit. C’est bien d’avoir plus d’information. Mais j’apporterais une nuance : la façon dont vous la traitez et la façon unique dont vous séparez les bons signaux du bruit vous donnent un avantage concurrentiel.

 

Judy Cotte

Vice-présidente et chef, Gouvernance et

investissement responsable

Toronto (Canada)

Judy Cotte

Dans la sphère de l’investissement responsable, je crois que les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance sont par nature à long terme, et leur compréhension et leur évaluation doivent faire appel à un jugement nuancé. À mon avis, c’est quelque chose que les gestionnaires actifs arrivent à très bien faire.

 

Eric Lascelles

Économiste en chef 

Toronto (Canada)

Eric Lascelles

Nous aidons des gens à gérer des fonds et nous faisons part aux clients de nos réflexions. Quand il s’agit d’épauler les gestionnaires de portefeuille, nous établissons une base de connaissances au sujet de ce qui se passe sur la planète, pour donner une vue d’ensemble, que ce soit la tendance de la croissance mondiale, la politique des banques centrales ou d’autres données fondamentales. Souvent, ça ne fera pas partie de leur stratégie de placement principale, mais ces éléments sont utiles à la prise de décision.

 

Stu Kedwell

Premier vice-président, premier gestionnaire de

portefeuille, cochef, Actions nord-américaines

Toronto (Canada)

Stu Kedwell

Ce n’est pas seulement notre présence mondiale, c’est également notre volonté d’adopter tous les outils dont un gestionnaire d’actifs d’envergure mondiale a besoin pour réussir. Qu’il s’agisse d’un modèle quantitatif de pointe, d’une analyse fondamentale à l’échelle mondiale, d’une analyse technique, ou de n’importe quel autre outil de gestion d’actifs, nous en avons une large sélection à notre disposition.

Bill Tilford

D’après moi, cette synergie entre l’humain et la machine est cruciale pour l’avenir.

 

RBC Gestion
mondiale d’actifs

 

Fin de la vidéo