Présentateur

Dialogue

 

Début de la vidéo

 

Que feriez-vous à la place ?

 

Gestion mondiale

d’actifs

 

Dagmara Fijalkowski

Première vice-présidente, première gestionnaire de portefeuille,

Chef, Titres mondiaux à revenu fixe et devises

Toronto (Canada)

Dagmara Fijalkowski

Qu’est-ce que je ferais si je n’étais pas gestionnaire de placements à RBC ? Je serais gestionnaire de placements ailleurs, mais je suis très contente d’être ici.

 

Daniel E. Chornous

Chef des placements

Toronto (Canada)

Daniel E. Chornous

Je ne pense même pas à ce que j’aimerais faire d’autre. C’est ce que je fais depuis 35 ans et ce que je veux faire encore pendant un certain temps. Et la réponse de la plupart des gens du milieu et de tous ceux qui réussissent dans le secteur sera sensiblement la même : « Que faire d’autre ? Cet emploi est exactement ce que je veux faire. »

 

John Utter

Chef, Service client, secteur institutionnel

Minneapolis (États-Unis)

John Utter

Si je n’étais pas chef du service client de RBC Gestion mondiale d’actifs, je servirais des clients. C’est ce qui me passionne, j’ai ça dans le sang.

 

Judy Cotte

Vice-présidente et chef, Gouvernance et 

investissement responsable

Toronto (Canada)

Judy Cotte

Je n’arrive pas à imaginer que je pourrais mener une carrière différente. Je crois que si je ne me concentrais pas sur l’investissement responsable à RBC, je travaillerais probablement avec l’un de nos clients pour atteindre le même objectif.

 

Mike Lee

Chef de la direction, président et chef

des placements

Minneapolis (États-Unis)

Mike Lee

J’espère que je placerais de l’argent. J’adore les marchés et la gestion de fonds, essayer de surpasser les autres sociétés, de surpasser nos références, l’aspect compétitif. J’espère que c’est que je ferais.

 

Sarah Riopelle

Vice-présidente, première gestionnaire de portefeuille,

Solutions de placements

Toronto (Canada)

Sarah Riopelle

J’adore mon travail. Je ne pourrais pas travailler autant et faire les sacrifices familiaux que je fais si je n’aimais pas mon travail. Je ne peux pas m’imaginer faire autre chose.

 

Scott Lysakowski

Chef, Recherche sur actions canadiennes

Vancouver (Canada)

Scott Lysakowski

Je n’arrive pas à penser à autre chose. Je crois qu’il y a un dicton qui dit « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». J’y crois sincèrement.

 

Taham Mahimwalla

Gestionnaire de portefeuille institutionnel

Chicago (États-Unis)

Taham Mahimwalla

Je suis ici pour longtemps. Je vois plusieurs personnes qui sont ici depuis le début de leur carrière. Ça en dit beaucoup sur la façon dont RBC traite ses employés, dont RBC travaille avec nous. C’est un employeur fantastique.

 

Bill Tilford

Chef, Placements quantitatifs

Toronto (Canada)

Bill Tilford

C’est ce que je voulais faire. Même quand j’étais analyste de marché orienté vendeur, je savais que je voulais gérer les fonds des gens. La passion de la réussite et de la victoire fait partie de moi. Honnêtement, il n’y a rien de plus gratifiant que d’aller voir un client, que ce soit une caisse de retraite d’une institution ou même un investisseur individuel de l’un de nos nouveaux FNB, et de voir combien il est satisfait de nos résultats. C’est une motivation incomparable et ça me passionne. Je dis toujours qu’il faut faire carrière dans le domaine qu’on aime et cet emploi, c’est ce que j’aime.

 

RBC Gestion
mondiale d’actifs

 

Fin de la vidéo