Perspectives de placement

Printemps 2017

Les indicateurs économiques avancés se situent à des niveaux inégalés depuis des années. Les surprises économiques sont très largement positives et les bénéfices des sociétés continuent de reprendre le terrain perdu. Dans l’ensemble, les signaux économiques mondiaux demeurent assez robustes, selon les critères d’après-crise. Par conséquent, les actifs à risque, comme les actions et les titres de créance de sociétés, ont produit de bons résultats.


Économie

  • Les indicateurs économiques avancés se situent à des niveaux inégalés depuis des années. Les surprises économiques sont très largement positives et les bénéfices des sociétés continuent de reprendre le terrain perdu. La croissance économique s’est améliorée dans les pays développés et émergents, alors qu’une accélération a été observée dans la plupart des pays au cours des derniers mois.
  • Les risques pesant sur nos prévisions sont l’approche de la fin des cycles de l’économie et du crédit, la montée du populisme, la hausse des taux d’intérêt, l’endettement massif de la Chine et le contexte politique incertain et mouvant aux États-Unis et en Europe.
  • D’après nous, l’économie mondiale pourra surmonter ces risques. Elle devrait continuer de croître et pourrait même accélérer, tout en continuant d’évoluer à un rythme inférieur à la moyenne historique à long terme.

Titres à revenu fixe

  • À l’échelle mondiale, de nombreuses banques centrales s’emploient encore à honorer de précédents engagements en matière d’assouplissement quantitatif. La Réserve fédérale américaine, qui maintient résolument son plan visant à relever légèrement le taux des fonds fédéraux, fait bande à part.
  • La hausse rapide que les taux obligataires ont connue depuis l’été dernier a grandement réduit le risque lié à la valorisation et, par conséquent, atténué le besoin de nouvelles corrections à court terme.
  • Toutefois, nos modèles de titres à revenu fixe indiquent toujours que les taux s’accroîtront à long terme. Une légère accélération de l’inflation conjuguée à une hausse des taux d’intérêt réels freinerait les rendements des titres à revenu fixe en général et poserait un risque pour les investisseurs en obligations d’État en particulier.

Marchés boursiers

  • Les rendements potentiels des actions étant nettement plus attrayants que ceux des obligations, nous continuons, comme nous le faisons depuis longtemps, d’attribuer une surpondération aux actions.
  • Nous ne pensons pas que les valorisations soient aussi élevées que certains investisseurs le croient, mais nous admettons que les actions ne sont plus aussi abordables qu’elles l’étaient. Il faudra donc que les bénéfices s’améliorent de façon continue pour que les actions poursuivent leur ascension.
  • Nous avons légèrement diminué la pondération des actions en raison de l’incertitude entourant la politique publique des États-Unis et de divers facteurs techniques ou liés aux styles.



Regard Sur Les Placements Mondiaux

Cette publication trimestrielle présente des prévisions détaillées pour les placements mondiaux, ainsi que des nouvelles sur l’économie et les marchés des capitaux.

Pour en savoir plus >

Perspectives Actuelles

Obtenez de précieux points de vue sur la situation actuelle des marchés.

Pour en savoir plus